Vael

La Mort vient des ombres

Description:

Monte-En-L’air chevroné et expert des lames courtes Vael se réveille enchainé dans une grotte aux cotés de trois elfs.

Rapidement entrainé par le danger ils bravent ensemble et non sans peine de nombreuses épreuves. Ignorant comment il a pu se retrouver ici et fort de ses nouveaux compagnons une quête se dévoilait petit à petit.

Pris au piège du temps et suite à de nombreuses néanmoins mystérieuses résurrections, sa patience et sa compassion décline. Les mains du voleur sont maintenant aussi à l’aise sur les manches de ses dagues que dans les poches de ses victimes.

Bio:

Azoth de son vrai nom, a passer son enfance dans le Dédale quartier pauvre de Cénaria. Petit rat de guilde son quotidien était constituer de vol afin de réunir le montant de pièces nécessaire pour ne pas prendre une raclée du caid de la guilde.

Cependant Azoth aspirait à bien plus que cette routine monotone et en secret il économisait sur les paiements quite à prendre une raclée de temps en temps tout ça pour un jour avoir le courage d’aller proposer ses services et devenir l’aprentit de Durzo Blint.

Durzo était sans conteste le meilleur Monte-en-l’air de tout Midcryu, les monte-en-l’air sont aux voleurs ce que les tigres sont aux chatons.

Un soir plus sombre que d’habitude quelques membres de la guilde étaient en planque dans une ruelle. Un homme se fit voir et d’un coup surgirent les rats venant voler leurs pièces de la journée afin d’éviter la raclée du Poing de la guilde. L’homme titubait quelque peu mais Azoth sentait quelque chose de louche. En effet le nombre d’approche successive du poing pret à le rosser lui ont permis d’entrevoir les mouvements des gens et ceux ci étaient feint.

L’homme regarda autour de lui et dit de maniere distincte que si ils tenaient à la vie enfant ou pas enfant ils devraient déguerpir. Le courant d’air froid qui en suivis était imprégné de la mort elle même et c’est ça, c’était cette sensation d’effroit que Azoth voulait inspirer.
Il reconnut Durzo Blint et se dirigea vers lui en se faufilant entre ses camardes fuyant à toutes jambes.

“Prener moi comme apprentit s’il vous plait” dit Azoth les genoux à terre et les mains avec ses économies tendues.

Un “Non” retentit dans l’air et quand Azoth releva la tête Durzo n’était plus la….
Il ne peut s’empecher de déglutir péniblement tellement sa gorge était serrer et sentit les larmes lui monter. Il avait économiser toutes ces années pour ce moment et tout venait de prendre fin…….

Le petit garçon qu’il était ne comprenait pas et se mis à errer dans le dédale le regard vide comme un pantin jusqu’a finir par s’écrouler de fatigue.
Assis sur une caisse, devant lui un rongeur avec un petit bout de pain, le garçon s’approcha lentement avec un petit couteau et empala le rat derrière les oreilles et le planta au sol, il se dit je pourrais devenir comme lui pourquoi ne me laisse t il pas ma chance ? A ce moment précis il sentit un point froid et acéré au niveau de sa nuque……

Le garçon et frappa mais un coup de poignet le déséquilibra. A 30 cm de lui Durzo accroupi observa l’enfant.
“Vous avez vu le rat ?” Durzo haussa un sourcil “Vous vouliez montrer que la différence entre vous et moi est la même qu’entre moi et cette bestiole…” Durzo esquissa un sourire.

“Pourquoi tu me fais perdre mon temps si tu veux que je m’interesse à toi prouve moi que tu es digne d’interet. tu as jusqu’a demain soir pour assassiner le Poing de ta guilde si tu échoues plus jamais je ne te laisserais de chance.” Puis il disparut dans les ombres de la ruelle.

Le lendemain à la même heure le jeune homme se alla au rendez vous fixé par Durzo.
-“Ou est mon cadavreux ?” demanda t il.
-“Pas ici” répondit l’enfant.
-“Dans ce cas je t’ai laisser une chance que tu viens de laisser filer mon garçon…”
-“Je peux cependant vous montrer ou est le corps….”

Durzo et Azoth se rendirent sur le bord de riviere qui ruisselait le long du QG de la guilde au fond de celle ci le corps du Poing accrocher à un rocher.

Durzo acquiesça d’un mouvement de tête:
-“ta vie m’appartient tu n’auras plus de contact avec quiconque, tu ne discuteras jamais mes ordres, tu ne te plaindras jamais, transgresse une seule de mes régles et je te tue compris Vael ?
l’enfant leva la tête vers le spectre un sourire en coin….
-”On commence quand ?"

……

Vael

Chronos JC_N Mezmerize_18